Eglise Protestante Unie de Périgueux

Eglise Protestante Unie de Périgueux
Culte le dimanche à 10H30, 20 bis rue Antoine Gadaud Coordonnées GPS: N 45.11.13 - E 00.43.05

vendredi 29 septembre 2017

Clef automne 2017


Ce trimestre ci la mise en page de notre bulletin paroissial a posé quelques soucis.
Vous voudrez bien nous en excuser. Nous allons dans les prochains jours essayer d'y remédier.
F.



Bulletin d’information de l’Église Protestante Unie de Périgueux



ISSN  0766 - 4745         sept. 2017 – nov. 2017                 N°154



Edito
Entre alternance de jours gris et de chaleurs, l’été déjà s’en va…
Les activités reprennent, s’enchaînent, les objectifs sont fixés et les dates déjà à retenir…

Ouvrir la Bible et lire les hésitations du peuple d’Israël, entre regret du passé et peur de l’avenir.

Etre plein d’admiration et s’émerveiller devant la nature à Raulhac.
Repenser à cette journée à Siorac de Ribérac, être réconforté par le souvenir d’un repas chaleureux, de sourires fraternels, d’histoires partagées, de rencontres inattendues.

Entrer dans le Temple et recevoir une parole vivifiante.

Nous considérons généralement que la richesse est le fruit de notre travail, d’un effort personnel. Humblement souvenons-nous que la Bénédiction de Dieu est plus qu’une promesse de bonheur, c’est la source de toute richesse.


Alors, entre plaisir de repenser aux bons moments et espoir dans une promesse annoncée, c’est au présent qu’il faut écouter Paul nous dire : « Dieu travaille en vous et il vous rend capable de faire les actions qui lui plaisent ».


   Bonne lecture

Stéphanie Chemaly


Visite du 28 juin à Raulhac
Il y a tout juste 20 ans, à l’été 1997, Gérard Strumpler arrivait à Périgueux pour son premier poste pastoral, son épouse Gabrielle dans une main, le couffin de sa fille Anna dans l’autre…

Depuis tout a été très vite. Six ans consacrés à notre paroisse et à deux autres couffins, ceux d’Albert et d’Audric,  une année d’étude complémentaire pour un DEA  à Montpellier, six nouvelles années comme pasteur à Castres, puis 6 autres à Brive et revoilà notre homme et son épouse en charge de la gestion, de l’animation et du développement  de la Fondation  Raulhac  qu’ils viennent de créer tout récemment. Quelle trajectoire !

Alors, à quoi correspond  cette Fondation Raulhac installée en Corrèze, à deux heures de Périgueux, dans le village du même nom ? Une visite s’imposait !
Une petite douzaine de Périgourdins autour de Pierrot, pasteur actuel, auxquels s’était joint un jeune couple nouvellement installé à St Astier, Anne-Sophie et Pierre, ont finalement choisi une douce journée de pluie pour aller voir sur place, se faire une idée et … revoir les Strumpler !











Une ancienne ferme caractéristique des vallons verdoyants et bien arrosés de la Corrèze. Quelques parcelles de terre à flanc de coteaux et bien orientées au sud pour que le soleil y fasse tout son œuvre sur les plantes, les animaux et les hommes. Quelques bâtiments, certains anciens et d’autres neufs, pour abriter tout le monde. Et puis un village de plein air, avec des tentes, une cuisine et un équipement sanitaire que l’on sent prêts pour accueillir et pour partager des moments de vie.
Un observatoire pour voir  les étoiles, rêver, des plançons de saules entrelacés en arcatures et formant un dôme pour y projeter sa propre vie, une réserve pour recueillir l’eau du ciel,  un bassin pour la clarifier après usage, un grand grenier pour mettre en commun son espérance. Nos jeunes vont « kiffer » et penser à l’avenir… On a même entendu quelqu’un demander pour venir vivre une retraite !

Gabrielle avait préparé un excellent déjeuner, nous l’avons partagé. Elle nous a parlé des serres et de l’exploitation horticole qui visent à nourrir les résidents. Gérard nous a montré l’atelier qui recueille l’énergie et permet les métiers d’une vie durable. Ensemble, ils ont témoigné du profond équilibre où ils inscrivent la vie.

En fin d’après-midi et en point d’orgue pour cette visite, Pierrot et Gérard ont concélébré un culte. Gérard a choisi de commenter la « généalogie » de Jésus telle qu’elle est décrite au tout début de l’évangile de Matthieu. De l’authenticité de cette filiation il n’a pas dit un mot, mais il a clairement développé, en trois points, l’importance de notre propre filiation spirituelle au Christ.
Annick et Michel Montury


Temple ouvert le jeudi midi

Une fois par mois le jeudi midi, de 12h30 à 13h30, nous nous sommes retrouvés au temple pour un moment tout simple de prière ensemble. Nous étions à chaque fois une demi-douzaine, avec des personnes qui sont venues une ou deux fois selon leurs possibilités. Faire une pause dans la journée, et dans la semaine, au calme, à plusieurs. Prendre juste un moment pour faire silence au milieu de nos activités ou de notre agitation quotidienne. Laisser nos cœurs se poser devant le Créateur et Sauveur de nos vies, lui accorder un peu de notre temps pour le remercier, le louer, lui demander pardon, déposer un fardeau  et prier pour tel ou tel sujet qui nous tient à cœur. Laisser Sa Parole venir ensemencer nos pensées… puis repartir pour continuer la journée, ressourcés, reposés.

Nous avons choisi une forme simple : l’un d’entre nous prépare un feuillet avec quelques chants, un ou deux textes bibliques.
Nous suivons le schéma classique : « Merci – Pardon – S’il te plaît… », autrement-dit louange, pardon, intercession.
Au milieu, nous gardons un temps de silence d’une dizaine de minutes. Moment particulier de pouvoir être en silence, mais ensemble, pour que chacun puisse vivre dans son cœur sa prière personnelle avec le Seigneur, l’écouter, se laisser faire par lui… dans le secret.

Pour l’année prochaine, nous choisissons de continuer ces moments de prière tous les premiers jeudis du mois, de 12h30 à 13h15 au temple, à partir d’Octobre. Chacun est bienvenu, si les horaires sont compatibles pour lui ! Et chacun est respecté dans ce qu’il est et apporte : certains peuvent très bien prier en silence quand d’autres vont exprimer leur prière à voix haute, ceux qui le souhaitent peuvent proposer des chants ou des textes bibliques, ou pas… Il s’agit juste d’une proposition de pause méridienne, d’un moment gratuit, ensemble dans la présence de Celui dont Esaïe nous dit :
« Il sera ton guide, il te fortifiera, et tu ressembleras à un jardin bien arrosé, à une source vive aux eaux intarissables… ».




                                                                                                                           Christine Munch



Fête de la paroisse



« Tous ensemble »

Cette année, la fête de la paroisse s’est déroulée à Siorac de Ribérac le 2 juillet 2017.



Culte au jardin

« Jeunes et vieux » se sont retrouvés pour célébrer le culte chez Maïté et Jean Aublé dans leur jardin.

En préambule, Nelly Pascual a présenté l’ecclésiole de Ribérac, petite cellule de prière vivante. D’autres membres étaient présents : Geneviève Bedon et Hani Mallard.

Les enfants de l’école biblique et du caté ont animé la première partie du culte : temps de louange à partir de leur travail sur le Notre Père, pardon et repentance avec une mise en scène des jeunes.



A la lumière des textes de l’Evangile, chacun a été invité à prendre conscience de sa place, unique et indispensable pour former le corps de l’Eglise, le corps du Christ : Luc 10, 1- 9 et 1 Corinthiens 12, 12-20 + 25-27


La prédication nous a rappelé que nous vivons en interdépendance et que nous avons besoin les uns des autres. Pour illustrer la solidarité, Pierrot Munch, pasteur de Périgueux, a choisi l’exemple des oies sauvages et de leur incroyable cohésion lors de la migration. N’est-il pas surprenant de constater que ces oies s’encouragent les unes les autres, aident les plus fatiguées et les accompagnent jusqu’à la mort ? La nature, encore, ne cesse de nous émerveiller et de nous inspirer !

Tour à tour, les différents membres engagés dans un service ont été appelés à se lever devant l’assemblée : la Clef, le KT, l’école biblique, l’entraide, le conseil presbytéral, le Ménage, groupe de prières…La liste n’est pas exhaustive… Une façon de montrer « concrètement » cette chaîne, ces relais qui font exister une Eglise. Un hommage en quelque sorte, mais aussi une invitation à l’engagement selon les dons et la volonté de chacun de répondre à l’appel de son cœur.

Au revoir et merci


Un grand merci à Marion qui a su animer l’équipe caté pendant sept ans !

Chaque jeune, à sa façon, l’a remerciée  par une phrase personnelle. Nous retiendrons qu’elle a su partager avec enthousiasme et bonne humeur une foi ouverte sur l’autre. Elle a su porter un regard bienveillant sur les jeunes qui se sont sentis encouragés.
Merci aussi à Evelin et Florent qui, avec leur petit bébé, partent pour l’Argentine…

Repas festif et récréatif

Un repas tiré du sac a eu lieu à la salle des fêtes de Siorac de Ribérac. Un moment de partage de victuailles succulentes et de rencontres « provoquées ».

A l’initiative de Stéphanie Chemaly, chacun a été invité à confier à une autre personne ce qu’elle sait et aime faire et à l’écrire sur une feuille. Ces feuilles accrochées à un fil ont crée une guirlande. C’était la « pêche aux talents », une manière de comprendre qu’une paroisse est aussi une « communauté de talents » qui se construit avec ce que chacun peut y apporter. Une excellente idée qui portera du fruit.
Sous la houlette de Florent et Evelin, les enfants ont fait un jeu de piste, questions réponses sur le thème de la Bible. A la fin, distribution de bonbons pour tous et beaucoup de rires et de joie.

Ce fut une belle fête de fin d’année, pleine d’espérance pour l’avenir ! Un merci particulier à nos hôtes qui nous ont accueillis avec beaucoup de chaleur et de… travail !

                                                                                                Agnès


Les finances de l’Eglise

« Au Seigneur la terre et ce qu'elle renferme, le monde et ceux qui l’habitent ! » (Psaume 24, 1)

Nous ne pouvons rien donner à Dieu à qui tout appartient. Une juste conception des choses, est que nous pouvons éventuellement restituer à Dieu une partie des biens qu’Il nous a donnés !

Dans l’Ancien Testament
Le peuple payait une dîme aux Lévites (Nombres 18, 21) qui assuraient les fonctions de service du Temple, de la gestion des conflits et de l’organisation de l’éducation.

Le peuple mettait aussi de côté une dîme pour payer les pèlerinages à Jérusalem (Deutéronome 14, 22-26). Cette seconde dîme pour les Fêtes annuelles ne devait pas être confondue avec la dîme pour les Lévites.
Enfin, le peuple payait tous les 3 ans une dîme pour les pauvres, les orphelins et les veuves (Deutéronome 14, 28-29).

Dans le Nouveau Testament : dîme ou offrande ?
Galates 5, 1 : « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.» Jésus inaugure une ère nouvelle où la loi passe d’une contrainte extérieure à une transformation du cœur. Ainsi le partage financier ne peut plus être l’obéissance à une règle mais un élan du cœur. 




2 Corinthiens 9, 7 : « Que chacun donne comme il l'a résolu en son cœur, sans
tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie. »
Paul appelle les croyants à donner ce qu’ils sont heureux de donner.


Pourquoi donner à l’Eglise ?


La participation financière à la vie de l’Eglise est donc avant tout un engagement personnel et libre. Il est motivé par deux raisons principales qui sont totalement concomitantes : 
- la motivation spirituelle de redonner une part de ses biens à Dieu pour manifester sa foi, sa reconnaissance, son engagement vis-à-vis du Seigneur. 
- le besoin de l’Eglise de financer ses missions. Assurer les cultes et les diverses activités de la paroisse (études bibliques, animation jeunesse, aumôneries, actions œcuméniques…), cela nécessite des bâtiments, la rémunération d’un pasteur, des frais de déplacement, de téléphone, etc…


 8



 A Périgueux
Nous sommes une communauté qui regroupe environ 250 familles, 81 d’entre elles participent de façon nominative et régulière, les autres de façon plus ou moins occasionnelle.

Un poste de Pasteur à temps plein « coûte » 56000€ par an (incluant la rémunération, la formation et la retraite), nous ne participons qu’à hauteur de 28 000€ par an, le reste étant financé par la solidarité des autres régions.
Comme toutes les paroisses, nous avons des dépenses d’entretien à faire pour le Temple et la maison paroissiale, ainsi que des projets.
 

Combien donner
Redisons-le : il n’y a pas de règles ! Pour autant des repères peuvent nous aider. Chacun répond selon ses possibilités, mais aussi selon son désir de participer plus ou moins généreusement à la vie de l’Eglise. Entre 2 et 3% de vos revenus annuels permettraient d’équilibrer les comptes de l’Eglise en lui donnant les moyens de ses projets (environ 20 à 30€ par mois pour une personne payée au SMIC). 

A l’occasion d’un acte pastoral (obsèques, mariage, baptême), il est suggéré un don de 10% des dépenses engagées pour l’évènement.

Tous les dons nominatifs ouvrent droit à une réduction d’impôt de 66% du montant du versement. Un reçu fiscal annuel vous sera envoyé.

Dans la joie d’apporter chacun sa pierre pour construire un édifice commun qui nous dépasse tous !


 Stéphanie  et Pierrot Munch




Par chèque: Au culte :Au moment de l’offrande à l’occasion d’un culte ou d’une cérémonie, d’une fête…

Comment donner :

Par courrier :En adressant vos dons à la trésorière de l’Église Protestante Unie de Périgueux, 40 rue Michel Roulland 24000 PÉRIGUEUX.
Les chèques sont à mettre à l’ordre de: EPUP (Eglise Protestante Unie de Périgueux)

Par Carte Bancaire:En vous rendant sur le site de l’Eglise Protestante Unie:
https://www.eglise-protestante-unie.fr/perigueux-p80443/don

Par virement :  
Directement depuis le site de votre banque ou en donnant à votre banque par écrit, les instructions nécessaires pour indiquer :
Le rythme et le montant du versement que vous désirez faire et préciser en motif :
DON avec votre Nom et Prénom.
Les coordonnées du compte de la paroisse sont:
IBAN Identifiant international de compte : FR76 1240 6000 8000 1128 7380 925
BIC -Identifiant international de l´établissement : AGRIFRPP824

Par prélèvement automatique :
Prenez contact avec la Trésorière, afin d’établir un mandat de prélèvement SEPA.
Vous pourrez interrompre ces prélèvements à tout moment par simple lettre.



Par un legs :
Le legs par testament est une disposition qui vous permet, sans léser vos héritiers, de partager les droits de succession entre l’Etat et l’Eglise Protestante Unie de Périgueux.

Prenez contact avec un membre du conseil presbytéral.




Echos du Conseil Presbytéral (CP)
* Réunion du 13/05/17

Point financier :
En ce qui concerne les finances, il faut  verser le solde pour les travaux du bureau de la Maison Paroissiale ; après remboursement par l'assurance, le coût restant à notre charge sera  de 120 €. Un devis pour la cheminée de la Maison Paroissiale  est de 1900 € ; il est décidé d'en demander un autre.
- L’aumônerie des prisons renouvelle sa demande  d'une aide financière pour 2017 puisque les vacations versées par l'État à l'aumônerie protestante ont  beaucoup diminué depuis deux ans. Les frais de déplacement de Pierrot pour l'aumônerie de prison se montent à environ 960 € par an. Le Conseil décide le maintien de la prise en charge de ces frais par la paroisse.
- Pour les Voix de la Bible, cette année encore les frais de notre participation devraient s'élever à environ 70€.
- Les courriers de Périgueux pour la campagne nationale de dons sont partis
- Point loyers : Hélène  a constitué un dossier pour que les documents  soient regroupés.
- Virginie demandera à Michel Challat la copie de son bail et à Jafetra son attestation d'assurance.
Point immobilier :
- bureau de Pierrot : c'est en cours de finition
- autres petits travaux, comme la plate-forme d'accès au temple : ils seront effectués, comme prévu, par Dominique dans quelques semaines.
Point communication :
- La prochaine Clef est presque bouclée ; il est décidé d'y insérer une information sur le concert donné par Florence en juillet.
Projet en cours :
Jeunesse :
- point caté et école biblique : il faut trouver quelqu'un pour prendre la suite de Marion qui s'est investie pendant de nombreuses années; Pâquerette souhaite être remplacée : elle le sera par Sabine Mossoni qui s'engage déjà.
- le week-end de Peyreguilhot (20/21 Mai) rassemblera 8 des 10 jeunes du catéet quatre adultes de Périgueux.
- groupe de jeunes : quelques jeunes de Bergerac projettent d'aller à « Protestants en fête » fin octobre. Joël Dahan qui les accompagne tout au long de l'année est en charge du culte sur place et ne pourra donc pas les emmener. Il est impératif qu'un projet se mette en place au niveau du consistoire. Un référent est à trouver et le projet est à rediscuter en consistoire.
Un grand merci à Stéphanie pour avoir amené quatre de nos jeunes à Bergerac. Un groupe pourrait se constituer. Par ailleurs, les jeunes auraient besoin d'être véhiculés vers Bergerac ; ceux de Bergerac se déplaceraient aussi à Périgueux en retour. Ils ont des projets : un serait de se mettre au service des autres,  par exemple pour un repas et des animations ; un autre serait de faire un culte.
Pêche aux talents
Stéphanie a finalisé le document que nous avions commencé à préparer au précédent conseil. Cet « outil » nous aidera à faire du lien en allant vers les paroissiens et à trouver des talents dans la paroisse.
Projets à venir :
Nous  faisons le point sur l'organisation et les besoins matériels pour la fête de la paroisse d’une part et l’inscription pour l’ouverture du temple lors des  journées du patrimoine  d’autre part.
Nous notons les dates des prochains cultes à assurer et fixons le prochain CP.
..........................................................
 Réunion du 24/06/17

Actualités de la paroisse :
- La sortie à Raulhac (Baladins) du 21/6, est reportée au 28/6 à cause de la canicule.
- Synode national : Pierrot souligne la très bonne ambiance qui a marqué ce synode qu'il qualifie de solidaire et fraternel.
- Nous nous réjouissons de l’arrivée de deux jeunes couples dans la paroisse.
Point financier :
Il y a eu 5 dons pour Périgueux à la suite de la campagne nationale de  dons. La contribution à la Région est payée jusqu'en mai. Des précisions sur le projet de participation de jeunes du Consistoire à « Protestants en fête » à Strasbourg du 28 au 30/ 10/17 déjà évoqué au précédent conseil : les frais s'élèvent à 130 € par jeune (65 pour le car et 65 pour l'hébergement). Il est proposé que les familles participent pour 50 € ; les 80 € restant seront répartis entre le Consistoire (50 €) et les paroisses concernées (30 €).
- animation financière : nous évoquons  différents types d’informations  à donner lors des grands cultes.
Point immobilier :

Hélène a rencontré un artisan qui pourrait effectuer les travaux pour la cheminée de la Maison Paroissiale; il faut lui envoyer une photo pour qu'il puisse établir un devis.

Projet en cours:
- Nous travaillons sur l’organisation de la fête de la paroisse :
- Bible et jardin : les rencontres sont prévues dans un objectif de rayonnement. Le créneau retenu est de 15h30 à 18h, avec, pour l'instant, les 20/7, 10/8 et 24 /8. On peut inviter voisins, amis, anciens de la paroisse. Julie pense aux enfants et parents de l'école biblique.
- Nous échangeons quelques retours sur les premiers contacts avec les personnes de la paroisse sur le thème de la rencontre autour des talents et des compétences.
- Réflexion pour la préparation du Synode régional de novembre à partir du questionnaire envoyé par la Région : ce sera le thème d’un après-midi de travail le 19.07.
Projet à venir:

L'inscription pour l'ouverture du temple aux journées du patrimoine est faite, les affiches commandées. On attend une réponse pour le prêt de l'exposition Luther.

Dates:
- Nous fixons les prochains CP et notons des précisions pour certains cultes pour lesquels Pierrot sera absent : 30/07 et les dimanches de septembre. 
Divers:

- veille téléphonique pour les personnes isolées : nous reconduisons l'action sur la base de la liste de l'an dernier.



Cycle œcuménique de Chancelade
Protestants et Catholiques ensemble pour faire mémoire des 500 ans de la Réforme

Le 31 octobre 1517, le jeune moine et professeur de théologie Martin Luther affichait, sur les portes de la chapelle du château de Wittenberg, 95 thèses contre la doctrine des indulgences. 500 ans plus tard, après les divisions de l’Eglise occidentale, après les guerres de religions et après un siècle de dialogue œcuménique fécond, la Fédération Luthérienne Mondiale et l’Eglise Catholique ont publié conjointement « Du conflit à la communion », une relecture commune de l’histoire de la Réforme pour encourager les chrétiens catholiques et protestants à faire mémoire ensemble de ces événements, afin que ce qui a été une occasion de division devienne aujourd’hui une occasion de rencontre et de communion.

C’est dans cet esprit que le cycle œcuménique de Chancelade vous propose de faire mémoire des 500 ans de la Réforme, en découvrant cette coédition « Du conflit à la communion » présentée par le père Roger Baret, en découvrant le film LUTHER, en interrogeant le lien entre les Eglises Evangéliques et la Réforme avec le pasteur et professeur de théologie Louis Schweitzer, en revisitant une des conséquences les plus sombres de la Réforme que furent les guerres de religion avec Mme Anne-Marie Cocula, en nous intéressant à la musique, une dimension originale de la Réforme, avec Christine Munch et enfin en considérant, avec le père Bernard Fixes du diocèse de Toulouse, comment l’Eglise Catholique n’est pas restée inactive et a, elle aussi, évolué en se réformant sans cesse.

Passer « du conflit à la communion » n’est-ce pas aussi nous laisser mettre plus en route dans ce chemin pour nous-mêmes, à la suite du Christ ?

Pierrot Munch

·        Jeudi 5 octobre 2017 à 20h30 à Chancelade : père Roger BARET « Du conflit à la Communion »
·        Jeudi 19 octobre 2017 à 20h30 à CAP cinéma : Film LUTHER suivi d’un débatavec Marie-Béatrice Ricaud, père Christian  Dutreil, pasteur Olivier Pigeaud
·        Jeudi 9 novembre 2017 à 20h30 à Chancelade : Pasteur Louis Schweitzer, baptiste, professeur de Théologie, enseignant à l’Institut Supérieur d’Etudes Œcuméniques de Paris« La Réforme et les Eglises Evangéliques. »
·        Jeudi 23 novembre 2017 à 20h30 Salle Jean Moulin (Bibliothèque Municipale) : Mme Anne-Marie COCULA, historienne « Les guerres de religion »
·        Jeudi 7 décembre à 20h30 au temple de Périgueux : Mme Christine Munch, organiste « de Luther à Bach : la Réforme par la musique »
·         Mercredi 17 janvier à 20h30 au LUX : père Bernard FIXES, historien, ancien enseignant à l’Université Catholique de Toulouse « Deux Réformes pour un changement de monde »La conférence suivra la célébration de prière pour l’unité des Chrétiens qui aura lieu à 18h30 au Lux.
Concert de musique baroque au temple le 7 Juillet 2017

Une soirée inoubliable de beauté et de communion… Le temple était plein ce soir du 7 Juillet, et les trois musiciens venus d’Alsace nous ont fait faire un magnifique voyage intérieur à l’époque de Louis XIV.





L’ensemble La Messinoise se situe dans le grand mouvement de redécouverte de la musique baroque. Son répertoire est constitué de musiques françaises, italiennes et allemandes du XVIIIe siècle, autour de Couperin, Philidor, Rameau, Telemann, Vivaldi, Carl Philip et J.Sébastien Bach.

Pour ce concert à Périgueux, nous avons été ravis par les couleurs argentées de la viole de Chantal BAEUMLER, le son d’or du théorbe de Jean-Sébastien KUHNEL alliés à la douceur de la flûte baroque de Jean-François ALIZON, fondateur de La Messinoise depuis 1999.
Le silence profond et recueilli pendant tout le concert en disait long sur la qualité de ce que nous avons reçue. Une véritable communion s’est créée entre les musiciens et les auditeurs, nous étions vraiment aux portes du ciel !!!  Les trois  musiciens ont su nous transmettre leur passion et nous transporter bien au-delà des mots… Carl Philippe Emmanuel BACH, fils de Jean Sébastien, décrit ainsi cette merveille : « Un musicien ne pourra jamais émouvoir sans être lui-même ému ; il est indispensable qu’il ressente lui-même tous les sentiments qu’il veut susciter chez ses auditeurs ; il leur donne à comprendre ses propres sentiments et les incite ainsi à les partager. A peine le musicien a-t-il apaisé un sentiment qu’il en éveille un autre,et il va donc sans cesse de passion en passion. On aperçoit, au nombre de sentiments que la musique peut faire naître, les dons bien particuliers qu’un musicien accompli doit posséder, et la grande intelligence avec laquelle il doit les employer s’il veut pouvoir transmettre les vérités qu’il veut exprimer ».



Christine Munch



Le feu au temple

Nous avons vécu le 7 août une soirée extraordinaire avec un groupe de Gospel arrivé tout droit de New-York : le temple était plein de toutes les générations, plus d’une centaine de personnes qui souvent découvraient ce lieu avec une douzaine de paroissiens seulement au milieu de tous ces nouveaux visages. La musique des cinq chanteurs, accompagnés d’un excellent pianiste, nous a touché le cœur immédiatement et pour tout le concert, avec une incroyable chaleur et une foi céleste !!! Ces chanteurs avaient un tel « coffre » qu’ils n’avaient certes pas besoin de sono pour emplir le volume de leur chant chaleureux et passionné.


Toute la salle a été très vite entrainée à participer, en tapant dans les mains, en dansant, en chantant même ! par ces chanteurs qui souhaitaient partager leur foi dans la joie et l’amitié. Miracle étonnant de la foi chantée et proclamée par ces spirituals dans lesquels tous communiaient sans plus aucune distinction de croyance.
Etonnant moment de saisissement lorsqu’une des chanteuse du groupe s’adresse au public : « this year in France, terrorism ; last year in France, terrorism. Don’t give up, hang on, God’s grace goes through » et entonne un émouvant « Amazing Grace », « O when the Saints », « O Happy day », « Kumbaya my Lord », et tant d’autres spirituals entrainant ou émouvant ont défilé, avec puissance, humour et beaucoup de gentillesse entre tous.

Plusieurs fois, des personnes du public ont été sollicitées pour rejoindre les chanteurs dans de joyeux jeux de voix qui ont permis à tous de participer activement au chant.

Il reste dans nos cœurs cette joie communicative, cette chaleur du cœur, qui fait immanquablement penser à cette parole des disciples d’Emmaüs : « Notre cœur n’était-il pas tout brûlant tandis il nous parlait ? »


                                                                                   Christine et Pierrot Munch




Adresses utiles
Maison Paroissiale : Pierrot Munch (Port. 06 75 11 31 80)
40 rue Michel Roulland - 24000 Périgueux                05 53 53 09 83               epuf.perigueux@protestants.org
Présidente du Conseil Presbytéral : Stéphanie
Trésorière : Julie

Compte paroisse : Crédit Agricole N°....................
Secrétaire - Archiviste : Catherine            
Journal Ensemble : François
Entraide : Magali
Trésorière : Francine
Animatrices École Biblique : Esther
et Sabine
Animatrice Catéchumènes : Marion
Temple : 20 bis rue Antoine Gadaud 24000 Périgueux
Toutes les infos sont sur le Blog de la paroisse : http://erfperigueux.blogspot.fr/

La CLEF, Bulletin de l’Église protestante unie de Périgueux. Prochain numéro en décembre 2017.


Carnet :
Nous avons proclamé la grâce de Dieu pour :
·         Mr François S. né le 27 juin 1946, décédé le 4 juin 2017.
·         Jean-Pierre R. né le 24 août 1927, décédé le 15 juin 2017
·         Akila M. née le 27 mars 1949, décédée le 22 juin 2017 

Nous exprimons nos sincères condoléances aux familles et notre Espérance que ni la mort, ni la vie ne pourra nous séparer de l’Amour que Dieu nous a manifesté en Jésus-Christ.

Mariage : Nous avons célébré les mariages de :
·         Kathy L. et Patrick . le 3 juin à l’église de Sourzac
·         Marie-Pierre  et Bruno  le 29 juillet au temple

Baptêmes :
-Justine S née le 14/11/2002 a reçu le baptême au cours du culte de Pentecôte le 4 juin
-Gaëtan, né le 4 mai 2016 a reçu le baptême au cours du culte le dimanche 13 août


Calendrier de septembre à décembre 2017

Septembre
Octobre
Novembre
Décembre




2
12h30 - 13h15 Prière au temple



3
Culte
1
CULTE DE RENTREE
/ école biblique
5
Culte avec sainte Cène
3
Culte avec sainte Cène

5
18h Culte à Montpon
3
20h00 Etude biblique œcuménique Maison Diocésaine
7
15h30 Culte à Ribérac
20h00 Etude biblique œcuménique Maison Diocésaine
5
15h30 Culte à Ribérac
20h00 Etude biblique œcuménique Maison Diocésaine



5
12h30 - 13h15 Prière au temple
20h30 Cycle œcuménique Chancelade - soirée 1
9
20h30 Cycle œcuménique Chancelade - soirée 3
7
12h30 - 13h15 Prière au temple20h30 Cycle œcuménique - soirée 5
au temple










10
Culte avec sainte Cène
8
Culte avec sainte Cène
12
Culte / école biblique
10
Culte / école biblique



10
15h30 Culte à Ribérac







12
18h Culte à Montpon
15
15h Culte à Cubjac
14
18h Culte à Montpon



13
20h30  Etude biblique MP
16
18h Culte à Montpon
15
20h30  Etude biblique MP

16
16 / 09 - 17 / 09
Journées du Patrimoine
au temple
14
Journée Caté à Bordeaux


16
16 - 17  : WE Caté à Px
de 18h30 sam à 17h dim

17
Culte / école biblique
15
Culte / école biblique
19
Culte
17
14h30 Arbre de Noël












17
15h Culte à Vergt
21
15h Culte à Vergt
19
15h Culte à Vergt



18
15h30  Etude biblique MP
22
15h30  Etude biblique MP
20
15h30  Etude biblique MP



19
20h00
Cycle œcuménique Chancelade - soirée 2
Film Luther
CAP Cinéma
23
20h30 Cycle œcuménique Chancelade - soirée 4
Salle Jean Moulin







24
20h30  Etude biblique MP







25
25 - 26 : WE Caté à Px



24
Culte avec sainte Cène
22
Culte avec sainte Cène
26
Culte / école biblique
24
18h30 Veillée de Noël







25
Culte de Noël
avec sainte Cène

30
30 / 09 - 1 / 10
WE Caté à Périgueux
29
Culte


31
Pas de culte à Périgueux


N.B.
Lorsque le lieu n’est pas précisé, c’est au temple de Périgueux
Lorsque l’heure n’est pas précisée, c’est à 10h30
MP : Maison Paroissiale 40 rue Michel Roulland à Périgueux
Les dimanches et fêtes sont en gras
Les dates sur fond grisé correspondent à des vacances scolaires
Cultes et événements particuliers
·        Journées du Patrimoine au temple : 16-17 septembre :
Coordination : Catherine

o   Exposition Martin Luther
o   Permanences 9h30 - 12h (samedi) et 14h - 18h (samedi et dimanche)

Veuillez vous signaler à Catherine  si vous pouvez assurer une permanence

·        Culte de rentrée dimanche 1eroctobre au temple

Étude biblique Périgueux :
·     Mercredi : 15h30 à 17h à la Maison paroissiale : 18/10 ; 22/11 ; 20/12
·     Vendredi : 20h30 à 22h à la Maison paroissiale : 13/10 ; 24/11 ; 15/12
·     Étude biblique œcuménique à Périgueux: 3/10 ; 7/11 ; 5/12

Cultes en dissémination

·        Montpon : 12/10 ; 16/11 ; 14/12
·        Ribérac : 10/10 ; 7/11 ; 5/12
·        Vergt : 17/10 ; 21/11 ; 19/12
·        Cubjac : 15/11

Ecole Biblique :

·        Séances à 10h30, accueil à partir de 10h15 au temple.
·        Séances : 17/09, 1/10 (culte de rentrée), 15/10, 12/11, 26/11, 10/12, 17/12 (Arbre de Noël de 10h30 à 17h)
·        24/12 : Veillée de Noël à 18h30 au temple

Week-end Caté:

·        30 septembre 15h30 -1er octobre 12h
·        14 octobre : journée à Bordeaux pour « Protestants en fête » (horaires approximatifs 9h-23h)
·        25 novembre 15h30 - 26 novembre 12h
·        16 décembre 18h30 - 17 décembre 17h (Arbre de Noël)



Étonnante Espérance

La foi que j’aime le mieux, dit Dieu, c’est l’espérance.

La foi, ça ne m’étonne pas, ça n’est pas étonnant.
J’éclate tellement dans ma création,
Dans le soleil et dans la lune et dans les étoiles,
Dans toutes mes créatures (…)
Que pour ne pas me voir vraiment
il faudrait que ces pauvres gens
fussent aveugles. (…)

La charité, dit Dieu, ça ne m’étonne pas.
Ça n’est pas étonnant.
Ces pauvres créatures sont si malheureuses,
qu’à moins d’avoir un cœur de pierre,
comment n’auraient-elles point charité les unes des autres.

Mais l’espérance, dit Dieu,
voilà ce qui m’étonne moi-même. Ça c’est étonnant.
Que ces pauvres enfants voient comme tout ça se passe
et qu’ils croient que demain ça ira mieux.

Ça c’est étonnant
et c’est bien la plus grande merveille de notre grâce.
Et j’en suis étonné moi-même.
Et il faut que ma grâce soit en effet d’une force incroyable.
Et qu’elle coule d’une source
et comme un fleuve inépuisable (...)

L’Espérance est une petite fille de rien du tout (…)
C’est une petite fille pourtant qui traversera les mondes
Cette petite fille de rien du tout
Elle seule, portant les autres, traversera les mondes révolus.
Car l’espérance voit ce qui n’est pas encore et qui sera.


                                                                        
                                                                                                                           Charles Peguy