Eglise Protestante Unie de Périgueux

Eglise Protestante Unie de Périgueux
Culte le dimanche à 10H30, 20 bis rue Antoine Gadaud Coordonnées GPS: N 45.11.13 - E 00.43.05

mercredi 28 mai 2014

La Clef juin 2014 - aout 2014



Info rapide du 28 mai 2014


ISSN  0766 - 4745    juin 2014 - aout 2014    N° 141
Who are you ?
Comme vous le voyez sur la photo, les bus anglais affichaient cette publicité durant notre séjour à Londres avec un groupe œcuménique de Périgueux fin avril.


Notre société de consommation nous bombarde d’images de la personne que nous devrions être. La publicité nous affirme que cette voiture, ou ces vêtements, ou cette chirurgie plastique va nous apporter l’épanouissement auquel nous aspirons.
Et nous finissons par croire au style de vie « glamour » que la publicité nous propose, nous y cherchons le chemin de notre satisfaction. Mais la poursuite de cette satisfaction personnelle ne finit-elle pas  souvent dans la déception et dans une impasse ?
Cette voiture, ces vêtements, ce corps remodelé ne suffisent pas. Nous cherchons à être quelqu’un d’autre, quelqu’un de riche, quelqu’un de beau, quelqu’un qui réussit.
La foi chrétienne affirme que l’être humain est créé à l’image et à la ressemblance d’un Dieu créatif et aimant. Cela signifie que l’essence de l’être humain porte l’empreinte digitale de celui qui nous a façonnés dans l’amour. Cela signifie que Dieu est le cœur de notre existence, que nous en soyons conscients ou pas.
La foi chrétienne proclame aussi que Dieu, en Jésus-Christ, s’est fait humain et a partagé notre condition humaine. Dieu sait ce que c’est que d’être humain ; il sait ce que c’est de ressentir la déception ou la souffrance. Il a même connu la tentation de mettre autre chose au cœur de sa vie que l’Essentiel. Et il vient nous restaurer comme enfants de Dieu.

Du temps de Jésus, ceux qui cherchaient à mettre l’Essentiel au cœur de leur vie venaient de tout le bassin méditerranéen en pèlerinage à Jérusalem. Dans l’événement de la Pentecôte, les pèlerins entendent le témoignage des disciples de Jésus « chacun dans sa langue maternelle », c’est à dire la langue de l’enfance et la langue du cœur.

Avec la Pentecôte, Jésus tient sa promesse : l’Esprit de son Père est communiqué à ses disciples pour les faire entrer dans une plénitude de vie qui rayonne et déborde au-delà d’eux-mêmes.

Cet Esprit nous habite également. La vie et l’enseignement de Jésus deviennent le modèle d’une nouvelle manière d’être humain. Aimer Dieu, nous aimer nous-mêmes vraiment et aimer les autres de manière gratuite devient le chemin d’un épanouissement vrai et durable.



Ce chemin de vie est accessible sans argent, sans « piston » et même sans mérite ! Il est accessible chez soi, dans la prière et la méditation de la Parole.

Ce chemin est aussi le cœur de notre vie communautaire, et particulièrement de nos cultes qui nous rappellent et nous aident à expérimenter que nous sommes créés pour vivre en enfants de Dieu pour entrer dans la plénitude, le bonheur et la paix.

Notre projet de vie d’Eglise, que nous allons continuer d’élaborer ensemble le 29 juin prochain, n’a pas d’autre sens que de nous aider, en communauté, à vivre et à rayonner de ce que « être humain » dans le monde actuel signifie vraiment dans le cœur de Dieu.
Pierrot Munch



Confession de foi de Puylaurens : une curiosité historique
Cette confession de foi a été découverte dans une maison à Puylaurens (Département du Tarn, en France). Elle date de l'époque des guerres de religions et présente à ce titre une particularité fort intéressante. Elle peut, en effet, être lue de deux manières différentes : lorsqu'elle est lue par colonne, l'une après l'autre, c'est une confession de foi catholique pour huguenot converti. Lorsqu'elle est lue par ligne complète, sans tenir compte des colonnes, elle devient fort peu catholique ! 



J'abjure maintenant
Calvin entièrement
J'ai en très grand mépris
Et en exécration
De Calvin la leçon
Et ceux qui le confessent
Tous damnés me paraissent
Oui Calvin et Luther
Brûleront en enfer
Rome en sa croyance
J'ai en grande révérence
La messe et tous les saints
Du pape la puissance
Reçois en diligence
Sont heureux à jamais
Le pape et ses sujets
Je veux aimer sans cesse
Ceux qui suivent la messe



Journée consistoriale à La Force le 15 mars 2014
JE CROIS ! COMMENT LE DIRE ?
Trouver ensemble les mots pour témoigner
Nous étions 46 présents avec pasteurs et animateurs pour cette journée qui s’est déroulée sur 2 temps forts et en 4 petits groupes dans lesquels toutes les Eglises du Consistoire étaient représentées.
En matinée nous avons analysé les situations de témoignage par le biais de 3 textes bibliques. L’après midi, chacun a été invité à dire comment il était venu à la foi, puis à se mettre en situation de témoignage par l’intermédiaire de jeux de rôle.
En séance plénière les joies et difficultés du témoignage ont été évoquées et nous avons tenté d’en discerner les règles d’or. Celles-ci peuvent être énoncées avec les verbes :
oser, respecter, écouter l’autre, être avec, ne pas juger, rester humble et être soi-même en recherche.



                


La façon de procéder en petits groupes sur un sujet qui relève de l’intime, permet à la parole de se libérer et d’exprimer notre vécu et nos émotions de façon spontanée. Dire simplement ce que Dieu a fait en nous, comment il s’est manifesté dans notre vie et voir de quelle manière nous pouvons progresser pour surmonter nos réticences : quels enjeux !
De l’avis de tous cette journée fut très intéressante, riche en partage et convivialité. Ainsi, pour faire suite et à la demande générale, une seconde journée va être programmée sur le thème « Trouver les mots pour dire ma foi ».
Françoise Crespin, de Bergerac, membre de l’équipe d’animation régionale

Réflexion d’un participant : Edmond Fruhinsholz (Libourne)
L’étude de 3 textes, Jésus et la Samaritaine, Philippe et l’eunuque éthiopien, les disciples sur le chemin d’Emmaüs, nous a montré des personnages sur une route, qui font des rencontres fortuites, qui sont en quête, en recherche, à l’écoute et un autre personnage principal, Jésus, don de Dieu, qui témoigne qu’il est le Christ.
De notre communauté de Libourne - Castillon - Flaujagues, je reçois beaucoup de chèques de personnes que je ne connais pas et qui donnent généreusement pour le journal paroissial Le Moissonneur. J’aimerais tant les rencontrer, apprendre à les connaître, partager avec eux autour d’une table, témoigner de ce que je sais du Christ. Est-ce possible en Eglise ? Avons-nous soif de cette eau vive que nous offre Jésus ?
Ce sera aussi le thème de notre prochaine rencontre :
Les mots pour le dire : « Partager en communauté, témoigner les uns pour les autres, accepter l’autre tel qu’il est »


Le corps de Christ persécuté
Que ce soit dans les pays islamiques, en Corée du Nord ou en Colombie, nos frères chrétiens payent très cher leur foi en Jésus.
Le printemps arabe a sans doute eu quelques effets positifs en écartant du pouvoir des gens qui abusaient de celui-ci et opprimaient qui ils voulaient. Malheureusement, le vide laissé par la crise permet à des « milices islamiques » de faire régner la terreur, et cela surtout parmi les chrétiens.
La Lybie est un exemple de cette évolution.
En Tunisie ou en Egypte, les évolutions paraissent moins graves et des constitutions ont pu être promulguées, qui laissent plus de liberté à nos frères et sœurs. Mais il y a loin entre les lois et leur application.
En Syrie ces mêmes milices rebelles tuent sauvagement nos frères et nos sœurs, pourtant, l'église ne se plaint pas. Un pasteur de Tartus précise « Cette crise a entraîné un réveil auquel personne n'aurait rêvé ! » et de citer toutes les initiatives destinées à soutenir non seulement les chrétiens mais aussi les non chrétiens. Ces actions concrètes parlent mieux que de longs discours.
En Centre-Afrique la situation stagne et les plus petits et les plus isolés souffrent. « Portes Ouvertes » appelle à l'aide pour soutenir de manière plus efficace les populations locales souvent réfugiées dans des camps, sans autres ressources que l'aide internationale.
On pourrait parler encore de l'Ouzbékistan et d'autres pays où l'idéologie ou bien la religion majoritaire intolérante sont la source de l'oppression.
Dans ce contexte, plusieurs actions ont été entreprises : signature de pétitions pour les chrétiens de Syrie, pour le conflit en RCA avec un accusé de réception à la fois des médias et des politiques.
                                  

Heureusement, nous pouvons nous adresser au Seigneur des seigneurs et demander que ces épreuves soient limitées et conduisent nos frères et sœurs à une bénédiction plus grande et à un témoignage puissant.
Richard Niney


JMP*  Egypte 7 mars 2014 à Ribérac (1)
Chaque année, la JMP est l’occasion de rassembler des frères et sœurs de confessions différentes et faire que cette célébration nous rapproche.
Cette année encore, une cinquantaine de personnes de confession anglicane, catholique et protestante s’est réunie à la chapelle de l’hôpital de Ribérac pour une célébration recueillie autour du thème choisi par les femmes chrétiennes Egyptiennes.


                                             

Ces femmes ont fait part des attentes de tout un peuple et des Eglises : « la justice économique et sociale, la paix et la sécurité ». Comme l’écrit le Comité Egyptien ces bienfaits seront comme « Des eaux qui jailliront dans le désert ». Quelle symbolique pour ce pays « Don du Nil » ! qui, on le découvre à travers de nombreux écrits, a non seulement été terre d’accueil mais aussi un pays qui a envoyé des hommes en mission à travers le monde. Aujourd’hui encore, malgré tous les bouleversements qui secouent son pays, l’Eglise Chrétienne d’Egypte reste forte et accueillante.
Notre petite communauté du Ribéracois, au sein de la grande communauté JMP, a essayé d’offrir à nos sœurs Egyptiennes des prières et des actions en conscience avec la conviction qu’elles pourraient leur apporter la paix et la justice à elles en particulier mais aussi à travers le reste du monde. Ce fut un long moment de ferveur et de recueillement entrecoupé de lectures et de chants en anglais.
Merci à tous ceux qui ont participé à la préparation et à la célébration. Merci au Père Michel Robert qui nous a rejoints. Merci à Pascale et à Vincent pour leur accompagnement musical. Merci à tous ceux qui ont participé généreusement à la collecte nous permettant d’apporter notre contribution à des projets en Egypte.
Nelly Pascual
* Journée Mondiale de Prières pour les femmes
1 La même célébration se déroulait le même jour à Périgueux

L’ecclésiole de Vergt
Lorsque le Pasteur Wété a créé les ecclésioles, nous avons été heureux de pouvoir nous rassembler une fois par mois chez les uns ou les autres, à tour de rôle. Durant les périodes de vacance pastorale, nous avons ainsi pu accueillir différents pasteurs ou laïcs toujours avec la même joie.
Aujourd’hui, malgré le temps passé, nous sommes toujours les mêmes à nous réunir et nous avons accueilli Raymonde avec bonheur.
Après le recueillement, nous partageons la collation offerte par notre hôte du jour. Et là, tout le monde échange les nouvelles dans la bonne humeur, en prenant rendez-vous pour le mois prochain.
Edith Goloub et Alain Raymond


Se marier à l’Eglise, combien ça coûte ?
En accueillant les couples qui se préparent au mariage, vient souvent dans la conversation la question : « combien ça coûte ? »

Vous ne sauriez sans doute pas quoi répondre objectivement. Pourtant, je crois que cela fait partie de notre responsabilité de croyants de comprendre et connaître la réalité financière de notre Eglise.

Quel est le coût direct d’un mariage ?
Un poste pastoral représente pour l’Eglise Protestante Unie de France un coût de 55.000 € par an. Cette somme comprend le salaire net avec les charges et aussi le coût de la formation et de la retraite du pasteur.
Dans la rémunération d’un pasteur, il faut compter aussi, en principe, son logement et les charges de son logement (chauffage, électricité et eau) financées par la paroisse.

Essayons de faire une évaluation du temps passé à la préparation et l'accomplissement de l'acte. Pour les mariages, il y a en principe 5 rencontres de préparation d'une heure à 1h30 avant, chacune nécessitant un peu de travail de préparation et de suivi. Comptons donc 1h30 fois 5, soit 7h30. Et puis la préparation du culte de bénédiction de mariage : c’est environ une journée de travail, en particulier pour préparer et peaufiner la prédication, soit environ 8h. Et l'accomplissement de l'acte lui-même qui dépend du lieu du mariage : au temple on peut compter deux heures (mise en place et culte) et ailleurs, il faut ajouter le temps (et le prix) du trajet. 
Au total, nous sommes donc à 17h30 environ, plus le trajet s’il y en a, soit plus de deux journées pleines de travail.
Une journée de travail représente un coût de 200 €. Le coût d’un mariage pour l’Eglise est donc de plus de 400 € !
Sans compter des frais de déplacement, de photocopies, ni le logement et les charges du logement financés par la paroisse. Même si à Périgueux, le pasteur n’occupe pas actuellement ce logement, son entretien représente un coût non négligeable.
Pour des obsèques, pour un baptême d’enfants, les baptêmes ou les confirmations de catéchumènes, le temps passé est différent, mais tous ces actes pastoraux représentent un coût pour l’Eglise. Nous n’en avons pas toujours conscience, c’est pourquoi, il nous a semblé utile de vous en informer davantage.

Si un pasteur est disponible pour des actes pastoraux, c’est d’abord, parce qu’une communauté et avec elle toute l’Eglise finance le poste pastoral. C’est grâce à l’engagement financier de beaucoup d’entre vous que ce témoignage est possible dans ces grands moments de l’existence que représentent la naissance (baptême ou présentation), le passage à l’âge adulte (baptêmes ou confirmations), le mariage et le décès.
                                                                             


Comme le disait un pasteur :
« La grâce est gratuite, mais en témoigner a un coût. »

Pierrot Munch






Vendredi Saint au temple
C’est avec un magnifique concert, que nous avons célébré, cette année, le Vendredi Saint au Temple, à 18h30.


Après une courte introduction de Pierrot, ont alterné musique et lecture du récit de la Passion, par différents intervenants. Les chapitres 18 et 19 de l’Evangile de Jean étaient découpés en six parties, depuis l’arrestation de Jésus à Gethsémané jusqu’à sa crucifixion et sa mise au Tombeau.
Les musiques, remarquablement interprétées par Florence Blanchet à la flûte et par Sophie Clavel harpiste, étaient bien choisies pour inciter à la méditation et à la prière : Mozart, Bach, Saint-Saëns, Fauré…
Merci à Sophie Clavel, premier prix de harpe du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris, créatrice de l’association Harpe en Périgord, et à Florence, notre flutiste, qui nous ont offert ce très beau temps de recueillement, temps pour nous mener, sereinement, à la lumineuse joie de la Résurrection.
Roberte Merian



Nouvelles de l'Entraide

Le service des autres, appelé “Entraide” ou “Diaconat” existe depuis les débuts de l’Eglise. Les chrétiens qui ont reçu l’amour de Dieu à travers Jésus-Christ ont pour mission de partager cet amour. Dans la Bible, ce service est précédé par une exigence de justice sociale, d’égalité, de droits partagés.
L’année 2014 vient de s’ouvrir avec des défis considérables : la crise économique touche à nouveau durement les plus pauvres, les sans papiers, les exclus, les prisonniers et leurs familles. Plus que jamais avec vous, l’Entraide de Périgueux doit se mobiliser au côté des autres associations pour contribuer, dans la mesure de nos moyens, par vos dons, à faire que personne ne soit oublié et construire une société plus solidaire.
Avec vous en l’Église, construisons un “vivre ensemble” meilleur dans notre cité au travers de l’écoute, de la solidarité, et du partage.
Le bureau de l’Entraide
Vous souhaitez aider ou faire un don au nom de l’Entraide Protestante de Perigueux, vous pouvez contacter :
La trésorière Roberte Mérian
3 square Amédée de Lacrousille - 24000 Périgueux (05.53.08.12.85)




Fête de la Réformation à Périgueux
Dimanche 19 octobre 2014
Culte le matin au temple
La suite à Antonne
Nous aurons un culte le matin au temple, suivi d’un repas à la salle des fêtes d’Antonne (sur la N21 en direction de Limoges, à 10 kms de Périgueux) et une animation surprise l’après-midi.

Comme en 2009, où nous avions accueilli toutes les paroisses du consistoire, aidez-nous à renouveler cette journée dans le même esprit.

 
Réservez cette date avec vos familles et amis.

Notez dans votre agenda !


                                           


  
Si vous le souhaitez, vous pouvez nous aider à recevoir les paroissiens et les amis, participer à l’animation, décorer, préparer et servir le repas, laver la vaisselle, nettoyer, ranger.

Pour cela vous pouvez m’appeler au: 05 53 55 32 32
Ou m’envoyer un mail : helene.sale@wanadoo.fr

La salle d’Antonne nous est louée du vendredi 17 octobre 16h au lundi 20 Octobre 12h.
Hélène Salé


Une semaine pas comme les autres : 12 - 16 mai 2014
La 7ème édition des Voix de la Bible a vu se relayer plus de 130 personnes de différentes confession pour la lecture de la Bible pendant 72h d’affilée, nuit et jour.


                                

Cette proclamation de la Parole à la Cathédrale, si elle a un caractère public, est d’abord une rencontre personnelle avec le texte biblique, un chemin avec ce texte, quelques fois même un combat un peu comme le corps à corps de Jacob avec l’ange. L’article de La Croix daté du 16 mai rend bien compte de l’expérience des lecteurs (cf. blog http://erfperigueux.blogspot.fr).
ou cliquer ici

L'article de La Croix sera prochainement intégrés dans le blog.
Stéphanie Chemaly, maman au travail et animatrice de l’école biblique nous en donne un écho : « En arrivant à la Cathédrale vers minuit, je me demandais comment j'avais pu accepter un truc pareil à une heure pareille. Et, à ma grande surprise, ce fut une belle respiration dans une vie bousculée. Une toute petite preuve que cette Parole est bel et bien vivante, et de ce que Dieu peut apporter dans nos vies. Une expérience dont il ne faut surtout pas se priver ! »
Parallèlement, les « mini-conférences » qui avaient lieu cette année rue de la Constitution ont été globalement moins suivies cette année que les années précédentes. Le lieu pourtant agréable et très proche de la cathédrale a-t-il encore besoin d’être plus connu ?
Vendredi soir, une trentaine de lycéens catholiques et jeunes adultes protestants ont découvert avec intérêt les témoignages de Marion et Dominique, puis de Joseph sur leur découverte de la foi et de ce qu’une autre confession chrétienne que la leur, pouvait leur apporter.
L’exposition cette année a été pout la première fois réalisée par une équipe de Périgueux. Grâce au partenariat avec Cap Cinéma, elle a pu être présentée à la fois à la Cathédrale et au cinéma pendant 10 jours.

                                    

La soirée de projection du film Noé a fait le plein. Le débat a permis de rentrer dans des analyses passionnantes de ce film réalisé par une personne athée mais qui a fait un impressionnant travail biblique et sans doute aussi de recherche dans les commentaires juifs de la Torah. le Père Christophe Lafaye a remis l’histoire biblique du déluge à sa place : « A chaque fois que nous disons : ‘mais que fait Dieu face à la méchanceté des hommes ? Ou encore ‘Ah si Dieu enlevait la méchanceté du monde !’, en fait nous invoquons le déluge. » De fait, nous ne nous rendons pas compte que si Dieu devait vraiment rayer les « méchants » de la terre, il devrait commencer par chacun de nous ! Mais la réponse de Dieu face à cette tentation, ce sont les derniers mots du récit de Noé dans la Genèse : Dieu déclare que, même si le cœur de l’homme est porté au mal dès sa jeunesse, jamais il n’exterminerait l’humanité à cause de cela.
L’Evangile révèlera des siècles plus tard que le déluge que Dieu envoie sur la terre, c’est celui de son amour livré sur la croix et de son Esprit qui se répand à la Pentecôte !
Pierrot Munch


Echos du trésorier
A la suite de la réunion à Montauban le samedi 12 avril 2014
Tous les ans, les trésoriers de la région se retrouvent pour partager leurs préoccupations avec la région. Cette année, un bilan sur 10 ans nous a été rapporté par Christiane Iribarren trésorière régionale et Alain Pélissier, président de région. J’en rapporte l’essentiel qui donne un aperçu global de l’évolution des finances.
Vous le savez, notre contribution vers la région sert aux dépenses régionales, à la vie de l’union de la Fédération Protestante, des instituts, à la rémunération des Pasteurs (salaire net de base de 1100 € quel que soit leur poste) mais couvre aussi leur retraite complémentaire, les émissions à la télévision, la radio, le DEFAP (service pour la mission)…
Quelle évolution sur 10 ans ? Si le budget global est resté stable pendant ces 10 ans, il faut tenir compte de l’érosion monétaire ce qui fait que de 2004 à 2014 il a fallu diminuer de 8 le nombre de postes de pasteurs qui, de 1995 à 2005, était resté stable à 41.
Si ce rythme continue, ce sera encore 8 postes de moins dans les 10 prochaines années, c'est-à-dire qu’il resterait 26 postes pour la région sud-ouest. Il faudrait une augmentation de 8% des contributions des Eglises pour éviter cela. Faisons nos calculs par rapport à notre participation…
Autre solution (et c’est la mienne), remplissons nos églises, c’est tellement plus chaleureux un temple plein, non pas dans une vue purement comptable bien sûr, mais aussi et surtout dans l’esprit de l’Evangile.
A nos calendriers « 40 semaines pour cheminer » pour un rendez-vous le 11 octobre, vers une nouvelle dynamique avec le feu du premier amour ?


Jacques Tychyj
PS : J’ai envoyé un nombre inhabituel de doubles des reçus fiscaux cette année. Cela est sûrement lié à un envoi trop éloigné de la déclaration fiscale : avant l’A.G.. L’an prochain l’envoi sera fait au plus près de la déclaration, sauf sur demande expresse bien sûr.


Echos du Conseil Presbytéral (CP)

&    Réunion du 8 février 2014
Le CP a préparé l'Assemblée Générale et a continué à réfléchir à la fête de la Réformation.
A la suite de la réunion Entraide-CP, le CP donne son accord pour que, en 2014, une collecte supplémentaire au profit de l'Entraide, soit effectuée lors des cultes suivants : le culte de rentrée, le culte de Noël, le culte avant l'Assemblée Générale, et le culte de fin d'année en juin. Cette collecte, annoncée et récoltée par les membres de l'Entraide, se déroulera vers la fin du culte.

&    Réunion du 8 mars 2014


                                                                   

Le CP a rencontré les représentantes de l'Ecole Biblique et du catéchisme : Stéphanie Chemaly et Marion Malausséna.
Il a pu apprécier l'énorme travail réalisé par les monitrices et les a remerciées vivement pour leur dévouement et le travail accompli.
Après plusieurs tâtonnements, Stéphanie a eu l'idée de faire coïncider le concert de DENISA avec la fête de Noël en proposant un mini week-end Ecole Biblique et caté les 6 et 7 décembre. Le mini week-end commencera par le concert de DENISA auquel tous sont invités. Il sera suivi de la répétition finale du spectacle le dimanche matin de la fête de Noël.
Bernard Dugas (du Pôle National de Formation de l'EPUF) a accepté l'invitation du CP à la fête de la Paroisse du 29 juin.

&    Réunion du 5 Avril 2014
Le prochain sujet synodal étant centré sur la bénédiction : "Bénir. Témoins de l'Evangile dans l'accompagnement des personnes et des couples", toute la réunion a été consacrée à la discussion sur le contenu des livrets "Bénir" (tomes 1 et 2), numéros spéciaux de la revue "information-évangélisation" que tous les conseillers avaient reçus.
Ce sujet interroge d'abord nos pratiques actuelles, et aborde deux types de problématiques : la première sur la bénédiction de nouveaux accompagnements (anniversaire de mariage, culte de famille en deuil sur plusieurs années, départ d'une personne dans une maison de retraite, longues maladies...) et la seconde sur les conjugalités contemporaines.


Maïté Aublé



Adresses utiles
Maison Paroissiale : Pierrot Munch (Portable 06 75 11 31 80)
40 rue Michel Roulland - 24000 Périgueux                05 53 53 09 83               epuf.perigueux@protestant.org
Président du Conseil Presbytéral : Thierry Sauquet
                  
Trésorier : Jacques Tychyj (Portable 06 82 77 96 43)
 
Compte paroisse : Crédit Agricole N°00112873809
Secrétaire - Archiviste : Maïté Aublé

Journal Ensemble : François Girod
                          
Entraide : Magali Guibert et Roberte Mérian
                
               Roberte Mérian:  trésorière
Animatrices École Biblique : Stéphanie Chemaly et Martine Niney
                                                                                                                          
Animatrices Catéchumènes : Marion Malaussena et Juliette Benoit
                                                                                 
Responsable du groupe de jeunes : Florence Roblin
                                             
Temple : 20 bis rue Antoine Gadaud 24000 Périgueux
Toutes les infos sont sur le Blog de la paroisse : http://erfperigueux.blogspot.fr/
Les coordonnées des contacts ne sont volontairement  pas indiqués pour éviter des courriers non souhaités.
Si vous souhaitez contacter l'une d'entre elle, envoyer un mail à :
epufparoisse.perigueux24@gmail.com , qui fera suivre.

La CLEF, Bulletin de l’Église protestante unie de Périgueux. Prochain numéro en septembre 2014



Carnet
Nous nous unissons à la joie de :
&    Cécile Arpino et de Sylvain Argaud qui ont reçu la bénédiction de leur mariage le 19 avril au temple de Périgueux.
Nous avons proclamé la grâce de Dieu pour :
&    M. Bernard Leblanc, né à Aulnay sous Bois (93) le 12 octobre 1933, décédé le 22 mars à Périgueux. Un culte de reconnaissance s’est déroulé à l’église de Vergt le 26 mars. Bernard Leblanc était le frère de Mme Edith Goloub engagée dans l’ecclésiole de Vergt avec son mari André.
&    Mme Hélène Sachs, née Branson, décédée dans sa 89ème année. Un culte de reconnaissance s’est déroulé le 25 avril à l’église de Saint Laurent des bâtons. L’ecclésiole de Vergt se retrouvait fréquemment chez elle pour les cultes. Son mari fut pendant de très nombreuses années membre du Conseil Presbytéral.



Cultes à Périgueux avec Ste Cène à 10h30 au temple
1er juin........................... 8 juin (Pentecôte)
6 juillet........................... 20 juillet
3 août............................ 17 août.................... 31 août
Tous les autres dimanches, le culte est sans Ste Cène, à 10h30 au temple (sauf exceptions qui seront notifiées).

Cultes en dissémination
Montpon à 18h00.......... 19 juin
Vergt à 15h30............... 24 juin
Cubjac à 14h30 (chez Hélène et François Salé)...................... 4 juin
Ribérac à 17h45 (Chapelle de l’hôpital)...... ............................. 20 juin

Cultes et événements particuliers
¦ Dimanche 8 juin
Au temple de Périgueux, culte de Pentecôte à 10h30 avec le Baptême de Pauline Sauquet et de Clément Delrieux
¦ Dimanche 29 juin
Fête de la paroisse à La Rudheille à Trélissac : culte à 10h30 suivi du repas et d’une animation jusqu'à 16h environ. Une animation pour les enfants et les jeunes sera proposée l’après-midi.
¦ Vendredi 4 juillet
Repas « éducation » à 19h00 chez les Chemaly : Fête de fin d’année avec les conjoints et les enfants pour une table espagnole et un méga «loup-garou » (jeu de carte pour les adolescents).
Ce repas s’adresse à tous les parents (seuls ou en couples) de jeunes enfants et d'adolescents. Se renseigner auprès du pasteur.

Ecole Biblique et Caté au Temple de Périgueux (10h15 – 11h45)
Séance à 10h30 avec un accueil à partir de 10h15 au temple
22 juin

Etudes Bibliques à la Maison Paroissiale de Périgueux
Après-midi de 15h30 à 17h00 : Parcours Evangile de Marc
25 juin
Soirée de 20h30 à 22h00 : Premiers pas dans la Genèse
13 juin
L’étude biblique est ouverte à tous, quelle que soit votre culture biblique. L’essentiel est le désir de mieux connaître Dieu dans sa Parole.

Etudes Bibliques œcuméniques
Ribérac 19h (au Foyer Guy de Larigaudie)...... 20 juin
A Ribérac, comme chaque année notre dernière réunion aura lieu sous la forme d’un repas convivial.
Périgueux 20h (à la Maison diocésaine).......... 17 juin
A Périgueux, les séances portent sur des textes choisis de l’Evangile de Jean.


Prière
                                         La création te loue 


Nous t'adorons,
toi qui nous as mis dans le monde
et qui nous donnes de dominer
sur tout ce qui s'y trouve.

Les vents te louent,
lorsqu'ils lancent les eaux à l'assaut.
La terre te loue, elle qui ouvre son sein
et donne ses fruits en leur saison.
Les mers te louent
par la bouche de leurs flots,
lorsque leur voix proclame
que tu les domines.
Les arbres te louent,
lorsqu'ils sont contraints
par le souffle du vent
à fleurir et à donner des fruits.

Elles te bénissent aussi,
les plantes si variées
et les fleurs colorées,
suçant la pluie qui les inonde
et la vapeur de la rosée.
Elles se rassemblent
et unissent leurs voix pour ta louange,
gratifiées de toutes tes bontés
et unies dans la paix pour te bénir.

SAINT EPHREM DE NISIBE (v. 306-373)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire